Projet associatif pour la semaine bleue : « À tout âge citoyen et créatif »

À l’occasion de la Semaine Bleue 2014, l’Association des Blouses Roses et la Maison de Famille l’Ave Maria se réunissent le 14 octobre 2014 au service pédiatrique d’Arras, sur un projet commun. Notre idée étant de proposer une activité qui permet aux résidents de pouvoir s’engager dans un projet associatif et ainsi favoriser l’épanouissement de la créativité. En se réunissant sur un même projet, différentes activités seront proposées aux résidents en fonction du thème choisi « À tout âge : créatif et citoyen ». «  Et si la vieillesse et l’avancée en âge au lieu d’être appréhendées comme un « déclin » se concevaient comme une opportunité et une chance pour mieux s’investir dans la vie sociale à partir d’une créativité retrouvée ! »

Anecdotes :

Mme D : « J’ai apprécié participer à ce projet, nous avons pu aider des enfants »

Mme N : « C’est un beau geste de solidarité »

Maisons de famille-1

Pour la Maison de Famille les Eaux-Vives, la Semaine Bleue s’est déroulée ainsi :

Art-thérapie :

 »S’il vous plait, dessinez-moi une émotion… ? »

L’art-thérapie est une méthode visant à utiliser le potentiel d’expression artistique, la créativité d’une personne à des fins de bien-être, de développement personnel, utilisant le médiateur  »Art ».

L’être humain est sensible.

Depuis la naissance, il met en œuvre un mécanisme d’impression et un mécanisme d’expression, (mécanisme qui permet d’extérioriser des choses de son monde intérieur), pour pouvoir se développer.

  • L’Art est une expression humaine.
  • L’Art est «une activité expressive».
  • L’Art inclut également la contemplation.

Si la communication implique l’expression, toute expression n’implique pas une communication. L’exploitation du potentiel artistique dans une visée humanitaire et thérapeutique.

Le potentiel artistique est le pouvoir de l’Art, c’est-à-dire les effets que l’Art peut avoir sur l’être humain. L’Art suscite une gratification sensorielle lorsque l’activité artistique tend vers un idéal esthétique. Le fait d’exploiter ce potentiel signifie que le pouvoir de l’Art est utilisé dans un but précis. Ce but précis est thérapeutique et humanitaire. La thérapie concerne le soin, l’action d’aider et de soigner. L’humanitaire concerne le bien de l’humanité, c’est-à-dire le bien-être de la personne, son épanouissement.

En résumé, l’art-thérapie est l’utilisation des pouvoirs de l’Art pour soigner, aider et contribuer à l’épanouissement d’un être humain.

Poésie : Sur une idée originale de Madame L. :

 »L’idée m’est venue en entendant un résident me débiter d’un seul souffle : O rage ! O désespoir ! O vieillesse ennemie ! Il se souvenait des premiers vers d’une tirade de Corneille. Alors, je me suis dit qu’il serait intéressant et enrichissant pour tous de revisiter les mémoires, en faisant appel à des souvenirs souvent enfouis très loin dans les mémoires et qui conservent leur émotivité. Quelques vers de poésie que nous pourrions compléter ensemble. Soit en faisant appel à la mémoire, soit en relisant certaines poésies.  »

Maisons de famille-2

Maison de Famille la Roseraie – le projet Téléthon

En septembre dernier, d’une part l’arrêt de leur activité professionnelle et leur perte progressive d’autonomie liée au vieillissement normal, les personnes âgées ont besoin de continuer à se sentir utiles pour la société. Pendant leur retraite, il n’est pas rare d’observer une implication de leur part dans des associations bénévoles. Cela leur permet de rester actives, en contact avec les autres et de se rendre utile tout en occupant son temps. Dans ce souci d’apporter du sens à l’action, associé à l’importance de maintenir un lien avec l’extérieur et de se rendre utile, le projet de faire participer les résidents au Téléthon a été positif. Création de petits objets (mobiles, carafes colorées, porte-monnaie, boules de Noël…) ainsi que préparation de gâteaux ont été un bénéfice reversé à l’association du Téléthon.

SORTIE DANS PARIS les lieux d’enfance des résidents

Remémorer les lieux de leur enfance, une demande des résidents de la Maison de Famille les Eaux-Vives. Le 11 octobre dernier, nous avons fait une escapade dans les rues de Paris : quartier Montmartre, Champs Élysées, quartier latin. Deux résidents étaient natifs de Montmartre, un du centre de Paris, une du quartier latin. En leur demandant au préalable les lieux qu’ils voulaient voir, j’ai concocté un parcours. Les résidents pensaient que c’était impossible ! « Impossible n’est pas français » avait dit Napoléon ! Leur souhait fut réalisé ! Ils en étaient heureux et très émus.

Anecdotes :

  • Grande émotion : Nous sommes passés devant les 3 immeubles où trois résidents sont nés… et, 3 églises où ont été baptisés trois de nos résidents !!!
  • Nous avons longuement évoqué le Centre Beaubourg ! ‘’Je l’ai vu se construire, dit Madame V., personne n’était d’accord, on ne l’aime pas de l’extérieur, même si l’intérieur est réussi !!!’’

Maisons de famille-3

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire